06 mai 2011

Incipit-bulle

Voici l'énigme de ce week-end. Les deux auteurs sont français, partagent à une décennie près la même date de naissance et de mort et ont eu le même éditeur.   1. " Monsieur X est assis au soleil sur son balcon. C'est un homme à la retraite. Il séjourne avec sa domestique dans une villa en bord de mer non loin d'A, petite station balnéaire pleine de monde l'été et très ennuyeuse l'hiver. Monsieur X a devant lui sur une table sa tasse de café vide et la feuille régionale qu'il ne lit pas, elle lui donne une contenance vis-à-vis... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 21:52 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2011

Incipit-Bulle du week-end

C'est la littérature et la peinture américaines que j'ai choisis comme thème ce week-end. Les deux textes ont été écrits au milieu des années 1920. 1. " Les collines, de l'autre côté de la vallée de l'Ebre, étaient longues et blanches. De ce côté-ci, il n'y avait ni ombre ni arbres, et la gare était entre deux lignes de rails, au soleil. Contre la gare, il y avait l'ombre chaude du bâtiment et un rideau de perles de bambou anti-mouches pendait devant la porte ouverte du café. L'Américain et la fille avec lui s'assirent à une... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 15:33 - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,
08 janvier 2011

Enigme de Kara

Voici donc les deux auteurs à découvrir. Le premier nous est proposé par Kara. Bon week-end.   1. " [...] Après mûr examen d'un des bâtiments, j'arrivai à la conviction qu'il s'agissait de l'arrière du lycée, que je n'avais jamais vu de ce côté. J'approchai d'une porte qui, à ma surprise, étaient ouverte et donnait sur un vestibule éclairé. J'entrai et me trouvai sur le tapis rouge du couloir. J'espérais pouvoir me faufiler à travers le bâtiment sans être aperçu et ressortir par la porte de devant, ce... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 10:17 - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2010

Incipit-Bulle du week-end

Voici les auteurs et les textes à découvrir pour ce week-end. Allez, ils sont relativement faciles à trouver et valent bien une première salve de tentatives sans tricherchage...1.    " Me sera-t-il permis aujourd'hui d'ouvrir un tombeau devant la Cour, et des yeux si délicats ne seront-ils point offensés par un objet si funèbre? Je ne pense pas, messieurs, que des chrétiens doivent refuser d'assister à ce spectacle avec Jésus-Christ. C'est à lui que l'on dit dans notre Evangile : Seigneur, venez, et voyez où l'on a... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 21:58 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
05 décembre 2010

Incipit-Bulle du dimanche

1. " C'est à l'abord, un personnage de Victor Hugo. Plus que la frontière française, il sort des Misérables avant la lettre. Il a les mains blanches et il va au peuple. Il est peut-être évêque et il s'abandonne à la charité publique. Il a dû commettre on ne sait quel crime, en tous cas celui d'anarchie : quelque chose, on ne sait quoi, flamboie dans son passé. Il est simple avec grandiloquence. Il parle de Dieu comme un enfant. Il est le jour et la nuit, le noir et le blanc, le bon et le mauvais, tout y est.  Qui ne... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 10:18 - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2010

Incipit-Bulle du week-end

Ce week-end, je vous propose les premières lignes du roman d'un auteur de littérature (mais pas seulement) étrangère... Ce roman est celui de sa maturité, domaine dans lequel il a excellé...A vous de le découvrir... 1. "    Je m'appelle MV; je suis de service, la nuit, comme steward à la C. d'E. Ma physionomie n'a rien de remarquable; aux jeux du stade, je puis m'attendre à un troisième prix, et les femmes ne m'ont jamais créé d'embarras. J'aurai bientôt trente ans; mon caractère passe pour agréable; mon métier,... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 17:27 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

14 novembre 2010

Incipit-bulle du dimanche

1. " Elles sont nombreuses, de par le monde, les factions qui se révoltent dans la joie contre l'ignoble despotisme et qui finissent par prendre un coup d'assommoir sur la tête; nombreux, aussi, les terribles accidents de chemin de fer ou de bateau à vapeur qui, par centaines, portent des coups d'assommoir sur le crâne joyeux des voyageurs (j'ai perdu un ami de cette façon); mes propres affaires, mes affaires privées souffraient des mêmes despotismes, des accidents, des coups d'assommoir quand, un jour de printemps, de... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 10:35 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2010

Incipit-bulle du dimanche

Pour ce dimanche, je vous propose deux énigmes pour deux auteurs qui font partie de mon petit panier de préférés... C'est beaucoup beaucoup plus facile que les "supplices" de Kara que je remercie encore de sa "fidélité"... 1."       Longtemps, sa femme s'est réveillée tôt, à cinq heures, cinq heures et demie du matin. Le rythme biologique de J, parfois en désaccord avec celui d'O, la laisse, quand elle rouvre les yeux, pleine d'affection pour celui qui l'accompagne dans l'immobile voyage du... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 11:58 - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2010

Incipit-bulle du week-end

1." Je vous raconterai une autre aventure plus étonnante...Sueur. F. Moi derrière lui, les chaussettes, les talons, le sable, nous marchons, nous marchons lourdement, terre, ornières, sale chemin, reflets de cailloux brillants, lumière éclatante, bourdonnements, tremblements d'air chaud, le tout noir de soleil, et des maisonnettes, des clôtures, des champs, des bois, cette route, cette marche, pourquoi et comment, ce serait long à dire, à la vérité j'en avais assez de mes père et mère, et de toute la famille, d'ailleurs, je... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 21:29 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2010

Incipit-bulle du week-end

1. "   Dans la caserne L, à B, la veille de mon engagement dans les milices, je vis, debout devant la table des officiers, un milicien italien.    C'était un jeune homme de vingt-cinq ou vingt-six ans, de forte carrure, les cheveux d'un jaune roussâtre, l'air inflexible. Il portait sa casquette à visière de cuir farouchement inclinée sur l'oeil. Je le voyais de profil : le menton touchant la poitrine, les sourcils froncés comme devant un casse-tête, il contemplait la carte que l'un des officiers avait... [Lire la suite]
Posté par Harmonia 27 à 17:37 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :