22 janvier 2014

à propos de ces réseaux qu'on dit sociaux

C’est grâce à Catherine Kintzler (son blog s'appelle mezetulle) que je me suis désabonné de Facebook. Songeant que d’autres souhaitent peut-être faire de même, je reproduis le mode d’emploi que j’avais lu sur son blog. J’y joins un commentaire prévu pour pouvoir être rediffusé (Faites ce que vous voulez de ces informations. Vous touverez des visions plus récentes sur : http://www.opendemocracy.net/kerry-brown/china-vs-facebook-intimate-rivals qui conte l’histoire étonnante de la concurrence entre le PCC et Facebook, ainsi qu’un... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 14:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 janvier 2014

souvenir de la maison des morts ?

L’énigme du dimanche soir : L’OBITUAIRE de Guillaume Apollinaire (1880 - 1918) est paru dans la revue Vers et prose été 1909 (pp. 92-98) ; il deviendra plus tard LA MAISON DES MORTS. Saurez-vous retrouver les modifications apportées  entre les deux versions ? De toute façon, c’est une bonne occasion de lire ou de relire Apollinaire. Nous sommes en présence d'une littérature qui fait appel aux thèmes de la mort écrite*: la jeune fille et la mort*, la danse macabre*. par simple découpe de la prose en vers libres.... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2014

la guerre de quatorze n'aura pas lieu ; l'énigme du samedi soir

l'énigme de ce soir : pourquoi ce poème (pas fameux), et sa traduction (quelconque)sont-ils publiés ce soir Le Tien et le mien (1904) Florence Earle Coates Picquart Pour l'amour de la justice et pour celui de la vérité,Oui, c’est pour eux, pour eux qu’il a mis de côté Poste et privilèges, fortune et fierté Associés à son juste renom, ses bons amis, en vérité, Toutes les récompenses d'une jeunesse illustre, Et qu’il a opposé ses forces à la marée montante, Et qu’il a donné son âme à crucifier,Pour l'amour de la justice et pour celui... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 22:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 janvier 2014

Une énigme limitée...

Voici un conte "Le Prince Heureux", d'Oscar Wilde (The happy Prince). Ce conte, traduit de l'anglais par Jules Castier, ou Francis Vielé-Griffin, Marcel Schwob ou encore Stuart Merrill, (faute d’avoir le livre sous les yeux, je liste les traducteurs des 14 contes) est paru au Livre de Poche et il est posté sur plusieurs sites. De ce fait je ne le mets pas en v.o. sur ce blog. L'énigme, limitée, est : Qui est le traducteur ? De toute façon, c'est une jolie histoire, qu'on peut relire sans dommage.   Au sommet d'une haute... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 19:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 décembre 2013

pourquoi le texte de Kolakowski ?

Un lecteur me demande d'où vient ce texte de Kolakowski (la deuxième énigme). En faisant des recherches sur Lévi-Strauss, j'ai trouvé ce texte que j'ai trouvé intelligent et drôle. J'avais préparé un cahier de l'estran sur Lévi-Strauss, accompagné de digressions et de promenades, voire de divagations à ma manière. J'ai renoncé à l'imprimer, car ça m'a paru n'intéresser que peu de lecteurs (au mieux) et en plus être assez prétentieux. Toutefois, si des personnes sont intéressées, je peux leur en adresser le fichier pdf. pour... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 23:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2013

en écho au billet de Pierre Assouline Victoire amère, un article sur une guerre oubliée....

BATAILLE DE FRONTIÈRE Enrique Krauze : Le triste héritage de la guerre américano-mexicaine Enrique Krauze, historien mexicain et rédacteur en chef du magazine littéraire Letras Libres, fait dans Foreign Affairs (nov/dec 2013) la recension de Une sale guerre : Polk , Clay , Lincoln, et l’invasion du Mexique par les États-Unis en 1846 . Par Amy S. Greenberg . Knopf , 2012, 344 pp A Wicked War: Polk, Clay, Lincoln, and the 1846 U.S. Invasion of Mexico. By Amy S. Greenberg. Knopf, 2012, 344 pp. $30.00 (paper,... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2013

la solution de la deuxième énigme...

Bravo à Martinas qui a trouvé : il s'agit de La légende de l'empereur Kennedy : un nouveau débat anthropologique. C'est en lançant une recherche sur Lévi-Strauss que je suis tombé sur ce texte de Leszek Kolakowski , paru dans Alliage, numéro 19, 1994. Comme on le sait, ce blog a un sens un peu flou des anniversaires (voir "la guerre de 14 n'aura pas lieu"). La mort de JF Kennedy date de cinquante ans et trois semaines ; tant pis pour la précision. On verra d'ailleurs en lisant le texte ci-dessous que la chronologie du passé est... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 09:34 - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 décembre 2013

Une petite énigme pour le dimanche soir. Qui a bien pu écrire ça ? et ça ?

1. Nous avons toujours été fiers de notre pays. Nous ne prétendons pas au titre de superpuissance, au sens de volonté d'hégémonie mondiale ou régionale, nous n'attentons pas aux intérêts de qui que ce soit, et n'imposons notre protection à personne, nous n'essayons d'apprendre à vivre à personne, mais nous chercherons à être leaders dans la défense du droit international, dans les efforts visant à faire respecter la souveraineté nationale, l'indépendance et l'identité nationale des peuples.  Il s'agit d'une approche naturelle... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 19:57 - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 décembre 2013

Littératurque.... M. Flaubert, c'est moi ! par Orhan Pamuk

M. Flaubert, c'est moi !, par Orhan Pamuk (source Le Monde 11_04_2009) à partir d'un discours prononcé à l'Université de Rouen, à l'occasion de sa nomination honoris causa Dans la dernière partie de son voyage en Orient, Gustave Flaubert, après avoir visité l'Egypte, la Palestine, le Liban et la Syrie, arriva à Istanbul en octobre 1850, avec Maxime Du Camp. Les deux amis avaient déjà voyagé ensemble auparavant, écrivant leurs expériences, et s'en étaient bien trouvés. Du Camp était un vrai ami, issu de bonne famille, efféminé, mais... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 00:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 décembre 2013

Orhan Pamuk : La valise de mon papa Conférence Nobel 2006

Orhan Pamuk : La valise de mon papa © La Fondation Nobel 2006 Les journaux ont l’autorisation générale de publier ce texte dans n’importe quelle langue après le 7 décembre 2006 17h30 heure de Stockholm. L’autorisation de la Fondation est nécessaire pour la publication dans des périodiques ou dans des livres autrement qu’en résumé. La mention du copyright ci-dessus doit accompagner la publication de l’intégralité ou d’extraits importants du texte.   Deux ans avant sa mort, mon père m’a remis une petite valise remplie de ses... [Lire la suite]
Posté par Jean-ollivier à 00:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]