C’est grâce à Catherine Kintzler (son blog s'appelle mezetulle) que je me suis désabonné de Facebook. Songeant que d’autres souhaitent peut-être faire de même, je reproduis le mode d’emploi que j’avais lu sur son blog.

J’y joins un commentaire prévu pour pouvoir être rediffusé (Faites ce que vous voulez de ces informations. Vous touverez des visions plus récentes sur :

http://www.opendemocracy.net/kerry-brown/china-vs-facebook-intimate-rivals qui conte l’histoire étonnante de la concurrence entre le PCC et Facebook, ainsi qu’un point de vue débonnaire de Patrick Chen du New York Times, sur Twitter, auquel nous (sous-entendu les baby-boomers vieillissants) ne comprenons pas grand-chose

http://www.nytimes.com/2014/01/21/opinion/cohen-twitter-bashing-bores.html?nl=opinion&emc=edit_ty_20140121

Voici le post de Catherine Kintzler ; il date de 2011, c’est-à-dire de bien avant Snowden et consorts.

J'ai été « ajoutée » (c'est-à-dire inscrite) à des groupes sans mon consentement. J'ai été « identifiée » sur des photos sur lesquelles je ne figure pas et avec lesquelles je n'ai rien à voir. Je n'ai pas envie de passer mon temps à surveiller ma page Facebook et à me désinscrire de tel ou tel machin à la suite de telle ou telle inscription forcée « à mon insu de mon plein gré ».

Ouste, du balai, caltez ! Je ne me contente pas de « désactiver » le compte, je le supprime. Pour ceux qui auraient envie de faire de même, voici comment procéder : il faut chercher un peu, mais ce n'est pas si compliqué.

Connectez-vous à votre compte. Tout en bas, cliquez sur « Aide », puis sur l'image « Confidentialité ». En cherchant bien dans la liste, vous trouverez une petite ligne « Désactivation, suppression et comptes de défunt » (histoire de bien vous faire comprendre que vous allez commettre un e-suicide). Ensuite la procédure est un peu tarabiscotée mais il suffit d'un peu de patience, de lire de près et de savoir la différence entre désactiver et supprimer définitivement pour parvenir à ce nettoyage.

ET voici le commentaire

Bonjour  J'ai fait de même. J'avais ouvert un compte à titre épistémologique (ça c'est superbe ! note j-o) afin d'avoir une expérience "normale" de cet outil improprement nommé "réseau social"; en gros, afin de pouvoir en faire une analyse argumentée. Quelles raisons d'y rester? Ou plutôt quelles raisons de ne pas cesser de cautionner, par la seule inscription, un dispositif totalitaire soft? Fermer "définitivement" son compte facebook est un acte politique d'émancipation. Simplement parce que désobéir à la règle dominante entrepreneuriale et communicationnelle est en soi une opération (certes symbolique) d'émancipation. Jean-Jacques Delfour

 À propos de Facebook, petits rappels... c’est toujours bon à savoir !

Ceci est un message de vigilance par rapport à Facebook. Mieux vaut le savoir. Facebook est l’un des plus grands réseaux sociaux en ligne dans le monde avec plus de 300 millions d’utilisateurs enregistrés. Seulement, vous tous, en tant que français, utilisez ce site de réseau social en raisonnant "à la française"... C'est-à-dire que lorsque vous utilisez Facebook, vous respectez les règles et les lois françaises. Or, vous faites tous erreur !  Facebook est une société californienne régie à l'échelle mondiale selon le principe de loi en vigueur en Californie (lois encore différentes des lois américaines). Cela signifie que tout ce que vous y mettez est LÉGALEMENT archivé dans une base de données énorme (photos, discussions, textes...) et ce même si vous avez effacé certaines choses. En procédant ainsi, Facebook est dans la parfaite légalité !  Tous les utilisateurs de Facebook ont d'ailleurs donné leur autorisation pour que leurs données personnelles soient enregistrées, conservées et utilisées à d'autres fins... Eh oui ! Étonnant ?? ! Pas tant que cela ! Avant d'utiliser Facebook, vous avez du cliquer sur "j'accepte les conditions"... Si vous aviez pris la peine de lire ces conditions (souvent rédigées en anglais) vous seriez au courant.  Par ailleurs... Facebook n'est pas un site payant, pourtant des brevets sont régulièrement déposés par le siège de Facebook (notamment quand le site subit une évolution).  Tous ces brevets coutent énormément d'argent. Sans compter toutes les personnes qui travaillent sur ce site et qu'il faut rémunérer ! Comment pensez-vous que Facebook puisse débourser autant d'argent alors que le site n'est pas payant ???

 Le principe est simple :  À l'heure actuelle, 60% des entreprises achètent les droits de consultation des archives de Facebook. En effet, avant de se prononcer sur une embauche par exemple, l'entreprise a accès aux anciennes données que les utilisateurs ont postées sur Facebook.  Ainsi, ils peuvent mieux apprécier, si la vie personnelle d'une personne est adaptée au poste auquel elle prétend... Les services de défense et de police utilisent également ces archives pour l'avancement d'enquêtes...  Soyez vigilants ! Vos erreurs de jeunesse ne doivent pas devenir indélébiles !

Evitez toutes photos compromettantes (avec alcool, cigarette, drogue, photos tendancieuses, voire intimes, photos vulgaires...), évitez les insultes même contre une personne que vous estimez banale, car l'injure est un délit qui peut faire l'objet d'une plainte (avec preuve à l'appui), évitez d'échanger des données trop intimes ou privées et ce, même avec vos amis : "nos amis d'aujourd'hui peuvent être nos ennemis de demain"... Et surtout, ne négligez pas le droit à l'image. Beaucoup d'adolescents mettent sur Facebook les photos de leurs amis en partant du principe que cela ne posera aucun problème ! Effectivement, cela ne dérange peut-être pas les amis en question... Mais, s'ils sont mineurs et que les parents n'approuvent pas : une plainte peut être déposée.  Demandez toujours l'autorisation de la personne concernée avant de faire paraitre son image sur internet. Méfiez-vous, la loi ne se retourne pas que contre les autres..."Nul n'est censé ignorer la loi" : vous ne pourrez pas dire à un juge "je ne le savais pas" !  

Faites ce que vous voulez de ces informations. 

 

 

Commentaire de Jean-ollivier : la vieille formule du monde Internet : "si ce qu'on vous propose est gratuit, c'est vous qui êtes le produit"

deuxième commentaire : si quelqu'un sait comment faire pour se désabonner de LinkedIn, je suis intéressé.